Pour les homos, le physique, l'apparence en général du corps est parfois placé à un niveau supérieur. Etre bien foutu pour un gay est devenu un objectif continuel et inéluctable. Une contradiction existe et selon la pensée qu'on peut être plus ou moins bien foutu en ayant la même apparence physique au vu de genre diffère. Très souvent, des études montrent que les gays ont tendance à s'affliger une pression par eux même pour toujours présenter le meilleur d'eux-mêmes. Un ressenti qui nécessite parfois une reprise de confiance en soi. Pour oublier un peu d'être le bourreau de soit même, les endroits de rencontre offrant plus d'intimité existent : le-sun-gay.fr est l'un de ces sites où bien être se conjugue avec rencontre.

Se détendre pour relâcher la pression sociale

On découvre de riches déclarations en ligne sur l'habitude que vivent les homosexuels et l'idée qu'ils ont de leur personne. Sur Lyon, un trentenaire parle de devoir cacher ses épaules poilus loin des regards des autres en le qualifiant de lutte continuelle. Un blogueur américain, dis la manière dont il discerne son corps: « Entant que jeune gay, la petite imperfection visible suffit à me catégoriser comme moche, et parfois une non-prise en charge esthétique me définisse comme imbaisable ».

La similitude du genre fait qu'on se compare plus facilement à son compagnon que dans un couple hétéro. Mais dans la partie séduction, il en est autre dans le sauna, hammam et jaccuzzi susmentionné car il n'y a pas trop de compétition entre gay. Se relaxer et oublier les pressions sociales sont les buts des adeptes de ce club aux allures dépaysant.

Une rencontre de qualité à portée de main

Une étude de 2012 a démontré que presque la moitié des homos questionnés sont prêt à dédier une année de leurs vie pour avoir un corps parfait si seulement un tiers des hommes hétéros seraient disposés à faire pareille. Même si les chiffres montre que la majorité des gays espèrent trouver une personne qui soit plus « bien foutu » qu'eux, dans ces endroits spécialisés, on peut avoir une panoplie de membre allant du plus jeune au plus vieux, du plus balaise au moins corpulent ... Pourtant une la devise est qu' à chaque visiteur de définir l'homme idéal.

Comme le cas d'un jeune homme de la vingtaine qui a pu trouver un sweety dady pour combler ses manques d'affection paternelle. Un psychologue membre de Psygay affirme que cette impression de devoir «toujours montrer le mieux de soi» se retrouve de nombreux hommes homosexuels. Beaucoup vivent aussi «une grande inquiétude face au vieillissement», cependant l'établissement souligne que le bonheur réside dans le fait de contempler le moment présent. En effet, l'insécurité physique a des répercussions sur la manière dont les gays vivent leur sexualité.